Elles étaient nombreuses à avoir perdu leur jumelle. Certaines étaient là depuis des mois. D'autres depuis quelques jours à peine. Et j'en ai même vu deux, des jumelles, qui s'étaient retrouvées mais dont nos propriétaires n'avaient pas encore réalisé que le duo s'était reformé. J'ai fait la connaissance d'une consœur. Nous avons sympathisé. Elle, c'est « La Grisaude », une ancienne, une réfugiée des premiers temps, de l'époque du printemps 2010, l'air un peu sévère mais sympa. Moi, c'est « Blanche », j'ai aussi une belle carrière derrière moi. Avec « La Grisaude » nous discutions souvent, de nos jumelles bien sûr mais de nos rêves aussi. Parfois, une de nos colocataires quittait le refuge car on avait retrouvé sa moitié et nous la regardions partir, pleines d'espoir. Aujourd'hui, nous ne croyions plus que nous reformerons un duo identique avec notre sœur disparue et qu'à jamais, notre partenaire de paire à gagner d'autres horizons. A notre tour, « La Grisaude » et moi voulons partir, voir le monde et peut-être, devenir des stars. Nous avons entendu parler de ce projet de collection de « chaussettes dépareillées » à Maison Folie de l'Hospice d'Havré. Discrètement, nous nous sommes faufilées hors du refuge. Nous avons du vécu, mais nous sommes encore souples et agiles ! Avec notre ligne superbe, nous sommes parvenues à nous glisser en catimini dans une enveloppe, à destination de Tourcoing. Et c'est parti pour l'aventure !

 

 

Le duo

 

Si vous aussi, vous avez des chaussettes esseulées, vous pouvez les envoyer à la Maison Folie de l'Hospice d'Havré, 100 rue de Tournai - 59200 TOURCOING (à raison d'une chaussette lavée et repassée par personne, accompagnée de la date et des circonstances de sa solitude).