Tout d'abord, je crois qu'il faut regarder les choses en face. Cela faisait un moment que nos relations n'étaient plus ce qu'elles étaient. Nous nous fréquentions de moins en moins. Je ne trouvais plus de temps à lui accorder. Aussi, il faut bien que je me rende à l'évidence et dise au revoir (pas adieu j'espère) à Mister Epilator et de nouveau bonjour à Monsieur Rasoir. J'ai l'impression de ne pas avoir un moment à moi. C'est déjà la galère de faire des masques de 10 minutes alors trouver au moins une demi-heure pour l'épilation, c'est un véritable challenge. Et comme je ne peux décemment pas, en tant que femme mariée et si je veux respecter mes devoirs d'épouse, continuer à ressembler à Madame Yeti, il me faut renouer avec d'anciennes relations.

 

Ensuite, j'ai pris une nouvelle décision capitale dans l'éducation de mon fils. Je lui ai acheté un verre enfin, une tasse inversable, framboise. Oui, je l'ai présenté ainsi à son père pour atténuer le côté « ce verre est rose ». J'avais hésité en magasin. C'était ce modèle qui m'intéresser mais il n'y avait plus que cette couleur. Et puis je me suis dit merde, on s'en fout. C'est pas parce qu'il est rose que je ne peux pas le prendre pour mon garçon et puis ça ne va pas en faire un homo ou une chochotte pour autant. Et puis « la crapule » aime bien les yaourts à la framboise alors, ça lui plaira. A vrai dire, je ne suis pas sûre que du haut de ses 16 mois, il prête attention à ce genre de détails.

 

013

 

Enfin, je suis dépitée. Je n'ai pas fait les soldes d'hiver. Rien. Au départ, c'était surtout une question de finances. Et puis, je n'avais pas trop eu le temps de courir les boutiques, surtout avec une petite crapule malade. Je sais, j'aurais pu les faire sur Internet mais il y a le plaisir tactile, j'aime toucher la matière. Aujourd'hui, j'ai fait quelques magasins mais comme je n'aime pas non plus fouiller, je suis repartie « broucouille ». Putain, j'aurai rien acheter en soldes cet hiver. Tant pis, je me ferai une raison et traînerai encore mes vieilles fringues des saisons passées.

 

PS : Je viens de terminer l'« opération peau douce ». Le problème avec moi, c'est que je ne suis pas délicate. Et il semble que je sois moins sensible à certaines douleurs car malgré toutes mes précautions, j'ai tout de même réussi à me couper deux fois !