Heureusement pour moi, les congés sont enfin arrivés. Cependant, les congés sont loin d'être synonymes de grasse mat' et longues siestes crapuleuse quand on a une petite crapule à la maison. Ainsi donc, notre charmant grumeau prend plaisir à nous réveiller une fois par nuit pour s'assurer que nous n'avons pas oublié son existence et nous rappeler à coups de pleurs et de cris que non, les vacances avec des enfants, ce n'est pas pour se reposer. Et il pousse le sadisme jusqu'à nous réveiller à une heure certes raisonnable mais pas non plus géniale quand on a le temps de dormir et à ne pas se réveiller quand nous avons un impératif qui nous oblige à nous lever plus tôt. Il est jeune mais il a déjà tout compris. Du fond de sa gigoteuse, il nous nargue : « Ah ! Vous pensiez dormir les parents ? Et ben non ! Moi j'm'en fous, j'suis couché depuis 20h et j'ai suffisamment dormi ! ».

Profite petite crapule, nous préparons notre vengeance...

Les nuits blanches ? Connais plus. Se coucher tard (ou tôt selon le point de vue) ? Ouais, il n'y a pas longtemps, je crois bien avoir réussi à tenir jusque au moins 23h. Hier, j'ai somnolé l'après-midi, je me suis endormie comme un bouse à 22h, j'ai été réveillée avec amour à 4h33, je me suis rendormie vers 5h20 et finalement, ma nuit s'est achevée à 7h56, 10 minutes avant que mon réveil ne sonne. " Ô la belle vie... "

 

A la poursuite du sommeil copie

J'essaie de rattraper mon sommeil en retard