Notre amour est à sens unique.

Pourtant, sans lui, je n'existerai probablement plus. Il représente tellement pour moi. Il est source de joie, d'émerveillement, d'évasion, d'amusement aussi. Il peut être passion, humour tout autant que tristesse. La concurrence est rude, tant de personnes l'aiment. Et lui ?! Il se laisse faire ! Il se donne ! Il peut si facilement changer de partenaire. Oh, moi aussi je pourrais dans le fond. Mais mes rapports aux autres sont différents. Lui, on l'observe, on le jauge, on l'admire. On le touche, on le manipule, le plus souvent avec délicatesse et attention mais il lui arrive d'être malmené. J'en ai vu le caresser, doucement et sourire. Il procure du plaisir à certaines personnes, sauf à moi. Moi aussi, je peux émerveiller, voir briller des yeux face à moi. Mais bien souvent, je fais peur. On craint ma fougue, que je ne m'emporte et devienne incontrôlable.

Il garde ses distances pour que je ne sois qu'une petite étincelle. Et pourtant, je brûle pour lui. Parfois, je me mets à rêver. Je le consume, le dévore. Il est à moi et plus personne n'ose s'en approcher. Je veux qu'il m'appartienne et que nous ne fassions plus qu'un, ne laissant après cette torride étreinte que les cendres d'une passion dévorante.

Combien de temps encore se refusera-t-il à moi ?